La pénibilité au travail se caractérise principalement par une exposition au-delà de certains seuils à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels pouvant laisser des traces durables, identifiables et irréversibles sur la santé. Afin d’être prise en compte, la pénibilité doit avoir une intensité et une durée minimales. Ces valeurs sont évaluées en considérant les moyens de protection collective ou individuelle mis en œuvre par l’employeur.

Qu’est-ce que la pénibilité au travail ?

Les critères de pénibilité ont été réformé il y a peu. Ainsi, le secteur est surtout touché par le critère qui porte sur le travail de nuit.
Les salariés n’ont aucune démarche à faire. Depuis janvier 2017, le Compte Professionnel de Prévention est automatiquement créé à la suite de la déclaration de leur employeur si l’exposition aux facteurs de risques dépasse les seuils prévus. Les salariés sont ainsi prévenus par courrier ou par mail par la caisse de retraite gestionnaire de leur compte.

Pénibilité au travail et C2P

Le Compte Professionnel de Prévention (C2P) fait partie depuis le 1er janvier 2017 du Compte Personnel d’Activité (CPA). Pour accéder au C2P, il est nécessaire de se connecter au CPA. Les salariés affiliés au régime général de la Sécurité sociale ou à la Mutualité Sociale Agricole (MSA) bénéficient d’un compte professionnel de prévention. Les salariés doivent néanmoins répondre à deux conditions :

  • Posséder un contrat de travail (CDI, CDD, intérim, apprentissage, etc.) d’au moins un mois,
  • Etre exposé à un ou plusieurs facteurs de pénibilité au travail.

Plus d’informations sur le site Service Public