Le Compte Professionnel de Prévention (C2P) remplace le C3P (Compte Personnel de Prévention Pénibilité). Le terme pénibilité disparaît ainsi au profit de celui de prévention. Le C2P permet toujours aux salariés exposés à des risques d’acquérir des droits. Les facteurs de risques professionnels concernés par le C3P étaient à la base au nombre de dix (certains de ces facteurs sont entrés en vigueur en 2015, d’autres en 2016).

Compte Professionnel de Prévention et risques professionnels

Désormais, depuis le 1er octobre 2017, seuls six facteurs de risques professionnels sur les dix sont concernés par le C2P :

  • Les activités exercées en milieu hyperbare (hautes pressions) – en vigueur depuis 2015
  • Le bruit
  • Le travail de nuit – en vigueur depuis 2015
  • Les températures extrêmes
  • Le travail en équipes successives alternantes – en vigueur depuis 2015
  • Le travail répétitif – en vigueur depuis 2015

Ces évolutions interviennent car l’évaluation de certains facteurs de risques était jugée trop complexe.

Évolution du Compte Professionnel de Prévention

Dorénavant, les risques suivants n’entrent plus dans le champ du C2P :

  • Les postures pénibles ou positions forcées des articulations
  • Les vibrations mécaniques
  • La manutention manuelle de charges
  • Les agents chimiques dangereux (y compris poussières et fumées).

Source : compteprofessionnelprevention.fr

En savoir plus